CONFERENCE à venir ! Quelles sont les priorités sécuritaires...
j
h
min
s

Blog

KINGUIVISIO sur l’enseignement en ligne CHEZ UVM

Afro-american Young Woman Using Laptop
Uncategorized / UVMALI

KINGUIVISIO sur l’enseignement en ligne CHEZ UVM

Aussi bien le dire franchement, enseigner en ligne cet automne ne m’enthousiasmait pas vraiment. Comme tout enseignant, j’aime la salle de classe, je suis attentif aux réactions et aux interventions des étudiants, les interpellant, les taquinant parfois, me promenant d’une équipe à l’autre pendant les activités pédagogiques, conversant et répondant à leurs interrogations face à face. Et il y a souvent quelqu’un à la fin de la séance qui veut discuter d’une situation personnelle : ce sera un moment privilégié pour rassurer, encourager, réconforter.

Un environnement de téléenseignement comme KINGUIVISIO, c’est un peu comme le plateau d’une émission de télévision, sauf qu’on en est à la fois l’animateur, l’invité, le régisseur, l’éclairagiste, le cameraman, le preneur de son et le réalisateur ! Tout ça se passe en direct devant cinquante étudiants et étudiantes dont on ne verra le visage que de quelques-uns. J’oubliais : il faut aussi surveiller le fil de clavardage sur lequel arrivent questions et commentaires, gérer la mise en équipes, repérer les documents pour le partage d’écran, les contrôles pour l’utilisation du tableau blanc et que sais-je encore, tout ça sans avoir l’air, devant sa caméra, d’un quidam perdu qui cherche ses clés !

On aura deviné qu’il est aussi futile d’amorcer une séance KINGUIVISIO sans préparation que de partir en expédition au pôle Nord sans vivres ni équipement ! Préparation technique, bien sûr. Bonne idée de remplacer la connexion sans fil à son routeur par le fil bleu ad hoc. (On n’est jamais trop prudent en matière de bande passante et de fiabilité… The show must go on !). Caméra, micro, éclairage, fond de scène, paramètres KINGUIVISIO: quoi choisir ? Quoi décider ?

Une expérience différente

Mais tout cela, c’est la partie facile ! L’enseignement en ligne est une expérience complètement différente de l’enseignement en présence… tant pour l’enseignant que pour l’étudiant. Il est irréaliste de faire en KINGUIVISIO ce qu’on faisait pendant trois heures en classe. Contraint d’abréger les séances, on se tourne vers la pédagogie de la classe inversée : ce n’est plus l’enseignant qui livre la matière, ce sont les étudiants qui se l’approprient à l’aide de matériel idoine : capsules vidéo et documents PowerPoint avec narration, etc. On utilisera KINGUIVISIO pour répondre aux questions et mettre son savoir à l’épreuve au moyen d’activités variées. Tout cela aura demandé une laborieuse préparation, sans compter le temps, plutôt long, pour apprivoiser KINGUIVISIO afin de s’y sentir à l’aise. Après tout, on n’a jamais une deuxième chance de faire une bonne première impression auprès d’un nouveau groupe ! Cela dit, avec un sourire en coin, bien sûr, parce qu’en ces temps incertains et nouveaux, on peut heureusement compter sur la bienveillance de chacun.

À l’aube de cette nouvelle session, je me sens finalement bien préparé. Les défis de l’enseignement en ligne ne pèseront pas si lourd en regard du plaisir de retrouver mes étudiants, même virtuellement ! Cette pandémie et le confinement qui vient avec finiront bien par passer. Les contenus d’enseignement développés pendant cette déconcertante parenthèse seront encore utiles, et ce coutumier enseignement en classe se sera haussé au rang d’un précieux héritage social à chérir et à valoriser.