Les téléphones portables

Étant donné le nombre élevé de personnes possédant un téléphone portable partout dans le monde, y compris en Afrique subsaharienne où le nombre de smartphones achetés à bas prix a augmenté progressivement ces dernières années, les téléphones devraient être considérés comme un autre outil éducatif important pour assurer la continuité de la scolarisation pendant cette pandémie.

Voici quelques exemples de la manière dont les téléphones portables peuvent fournir aux élèves des possibilités d’apprentissage :

L’accès à des contenus, aux programmes d’études, à l’enseignement des langues et aux plans de cours : Au Niger, les SMS ont été utilisés pour l’enseignement de la lecture, de l’écriture et du calcul. L’Afrique du Sud a été la première à diffuser des romans en série (en anglais) au moyen de simples téléphones portables. L’Institut sud-africain pour l’éducation numérique propose des livres d’histoires sur téléphone portable.

Les applications éducatives peuvent aider les élèves à acquérir des compétences de base (lecture, écriture, calcul). Il existe aussi de nombreuses applications qui couvrent presque tous les domaines d’enseignement. De nombreux sites web éducatifs (Khan Academy, par exemple) proposent des applications reprenant leur contenu. Plusieurs applications éducatives permettent également aux élèves non seulement de consulter, mais aussi de créer du contenu.

Les médias sociaux : Les enseignants peuvent utiliser les médias sociaux pour organiser des discussions sur Twitter, diffuser des informations, partager des vidéos, etc. Les enseignants peuvent organiser des groupes WhatsApp pour chaque classe et partager des contenus et des ressources numériques grâce à cette application populaire (en supposant qu’ils y ont accès).

Le tutorat : L’Afrique subsaharienne a une longue tradition de tutorat par téléphone et d’accompagnement scolaire par SMS. Il existe dans toute la région (notamment au Nigeria, au Kenya et en Afrique du Sud) une multitude de structures fournissant, à des fins commerciales, des programmes proposant un tutorat par vidéo ou SMS en temps réel.

Les programmes éducatifs : Les jeunes enfants dont les familles ont un smart phone peuvent accéder à des émissions comme Ubongo et Akiki and Me sur leur téléphone (certaines données montrent que les enfants qui regardent ces émissions sont mieux préparés à entrer à l’école primaire que les autres). Les SMS sont également un moyen éprouvé de « pousser » les gens à adopter des comportements proactifs tel que se laver les mains, lire des histoires à leurs enfants, etc.